Bienvenue à la ferme équestre "La Haie du" au coeur du Finistère.

Spécialiste de la randonnée équestre en itinérance sur la Bretagne,

 

nous organisons toute l'année des circuits de 1 à 7 journées entre Monts d'Arrée et Montagnes Noires jusqu'à la mer, en Presqu'île de Crozon ou Baie de Morlaix.

 

La ferme équestre a pour spécificité de proposer une activité d'équitation d'exterieur. Au travers des randonnées vous pourrez vivre des sensations uniques à cheval. Afin de vous accompagner vers une autonomie complète dans vos loisirs nous organisons des animations d'équitation de pleine nature tout au long de l'année et des stages sous forme de journée ou à la semaine.

Avec un accès direct aux sentiers de randonnées depuis la ferme par le Canal de Nantes à Brest, vous aurez la possibilité de vous entrainer sur des chemins variés et de exercer au franchissement d'obstacles naturels très divers.

La ferme équestre dispose aussi d’installations pour la pension de chevaux au pré. Une surveillance quotidienne est réalisée. Cette pension peut-être complétée par un travail des chevaux en fonction de vos besoins.

 

Aucun élément à afficher

BLOG

Pourquoi je ne voterai pas pour les nouveaux statuts de la FFE

Monsieur le Président,

 

je viens de prendre connaissance des propositions de modification des statuts que vous soumettez aujourd’hui à notre vote.

 

Je m’attarderai sur les CRE/CRTE puisque je suis membre du comité directeur du CRTE Bretagne. Les mêmes remarques sont valables pour les CDTE

J’ai vu avec plaisir que vous souhaitiez élargir le comité directeur du CRE à 2 représentants professionnels du tourisme équestre (accompagnateur, guide, maitre randonneur ou baliseur) dans la catégorie spécifique. Ainsi 5 représentants du tourisme équestre devraient être membres de droit du comité directeur des CRE.

Cette réorganisation si l’on compte 10 postes spécifiques sur l’ensemble du Comité directeur permet une meilleure représentation du tourisme équestre au sein des CRE.

 

 

Je suis par contre étonnée par un point crucial : la présidence du CRTE et la composition du Comité de direction.

Actuellement le Président doit être détenteur d’une licence fléchée « tourisme » au titre d’un groupement affilié ou agréé et est élu parmi les 7 membres élus par l’Assemblée Générale du CRTE.

Vous souhaitez modifier ce point en obligeant le Président à faire parti obligatoirement des 5 membres du Comité directeur du CRTE élus par le CRE et à disposer d’une licence dirigeant.

L’ajout de la mention « licence dirigeant » restreint de manière très importante le nombre de candidats potentiels avec comme risque d’être représenté par une personne ne pouvant y consacrer un temps important.

De la même manière, l’assemblée générale du CRTE ne pourrait plus pourvoir que 4 postes dont 2 professionnels du tourisme équestre et 2 organisateurs de manifestation de tourisme équestre ayant conduit l’organisation d’au moins 5 manifestations au cours des 3 années précédentes .

 

Or nous avons besoin de membres du Comité directeur des CRTE CDTE actifs :

  • auprès des institutionnels d’abord. Leur action militante est primordiale pour permettre l’utilisation des chemins, voies vertes, halage, au sein d’espaces naturels protégés, pour mettre à disposition des cavaliers randonneurs des sites remarquables sur des itinéraires sécurisés. De plus leur présence aux nombreuses réunions organisées par les collectivités territoriales (communes, intercommunalités, département, région) permettent de faire prendre conscience à des personnes éloignées du cheval, d’une part de l’attrait du tourisme équestre, et d’autre part de l’utilisation du cheval comme moyen de locomotion douce.
  • pour coordonner des actions de développement et d’entretien d’itinéraire, c’est à dire entretenir et développer les « infrastructures du tourisme équestre » : maintien des circuits inscrits au PDIPR, campagnes de nettoyage des chemins, campagnes de balisage, négociation de nouveaux circuits, relations avec les hébergeurs, mise en place de convention de passage (notamment avec les agriculteurs) …
  • pour organiser et animer des manifestations phares comme en Bretagne les fêtes de l’Equibreizh ou spécifiques à chaque département
  • faire la promotion du tourisme équestre sur des salons …

 

Tout ceci demande beaucoup de temps, de sans cesse mobiliser et développer son réseau. Pensez-vous qu’un dirigeant d’un groupement équestre puisse consacrer le temps nécessaire à l’ensemble de ces actions ? La réponse malheureusement est négative. Le risque est majeur de voir les « infrastructures » du tourisme équestre se dégrader, et les partenariats mis en place depuis de nombreuses années pour offrir plus de 2000km de circuits Equibreizh (hors circuits départementaux, hébergeurs …) s’étioler.

 

Toutes ces conditions :

  • licence dirigeant
  • organisation d’au moins 5 manifestations pour les organisateurs de manifestation de tourisme équestre
  • professionnels

sont autant de freins à la constitution d’une équipe disponible. A l’heure où la Fédération française d’Equitation semble vouloir dynamiser le tourisme équestre en favorisant la formation notamment d’ATE, ces nouveaux statuts sont incompréhensibles. A quoi bon former de futurs professionnels s’il n’existe plus d’infrastructure de tourisme équestre permettant la pratique en extérieur. 

 

Pour quelles raisons ne laissez vous pas des cavaliers licenciés « tourisme » sans mandat de dirigeant développer le tourisme équestre sur leur région ou département ?

 

L’exemple breton a démontré la vitalité d’une telle organisation. La fédération met en place un SIG, la région Bretagne a développé un outil cartographique disponible gratuitement sur le site de l’Equibreizh, recensant itinéraires, hébergements, maréchaux ferrants … reconnu par de nombreux acteurs et animé, remis à jour en temps réel.

La Fédération édite un outil pour expliquer la création d’itinéraires touristiques … la région Bretagne fête cette année les 20 ans de son circuit Equibrezih, présenté comme un modèle en France et en Europe.

La liste est longue … et toutes ses réalisations ont été le fruit d’une collaboration de cavaliers  d’extérieur bénévoles, non dirigeants pour la plupart, qu’ils l’ont été pour beaucoup à un certain moment, mais qui dégagés de leur mandat ont le temps de se consacrer à 200% pour faire vivre réellement le tourisme équestre. Ces bénévoles ont un point commun : ils utilisent les infrastructures qu’ils développent et animent.

 

Nous gérons, avec mon conjoint, un centre de tourisme équestre qui organise uniquement des randonnées en itinérance (pas moins de 17 en 2017) et des animations liées à la randonnée. Sans le travail acharné, professionnel des bénévoles du CRTE et des CDTE nous n’aurions pu développer notre activité. Par conséquent nous ne voterons pas le changement de statut, car nous souhaitons garantir pour les cavaliers d’extérieur la liberté d’entreprendre et de développer des infrastructures adaptées à leur pratique.

 

Je vous prie de croire en l’assurance de mes meilleures salutations.

 

 

 

 

L'Equibreizh fête ses 20 ans

L'Equibreizh ... quelle est encore cette invention bretonne ...

Et pourtant vous savez que vous êtes en Bretagne car vous croisez sur la route des panneaux marqués "Da bep lec'h" ("toutes directions", quoi ...) ou bien vous voullez aller à Vannes ... mais la ville n'existe pas ... vous trouvez juste Gwened ... Et le rapport entre les deux me direz vous?! Et oui bienvenue en Bretagne.

Alors pour le tourisme équestre il fallait bien faire oeuvre d'originalité et comme le breton aime les défis, il a eu une idée !? En regardant tomber la pluie et se désespérant de ne pouvoir aller à cheval sur les chemins côtiers trop ventés, il se tourne vers l'intérieur des terres bretonnes. Lui, il les connait ces paysages. Et il sait que la Bretagne n'est pas plate, n'est pas qu'une forêt .. même si Brocéliande est magnifique et encore habitée de nombreux sangliers, que même s'il y a parfois des korrigans, ceux ci peuvent être accueillants à l'occasion. En un mot, il décide de faire connaître les chemins bretons, d'abord aux "bretons qui sont juste attirés par la côte" et de permettre à des "estrangers" de découvrir la Bretagne autrement.

Premier problème à résoudre ... par où passer ? Comment mettre à plat tous ces chemins creux, servitudes entre deux familles qui ne sont pas cousins à la mode de Bretagne ... permettre à un cavalier de passer en selle avec son cheval autrement qu'en faisant un exercice de branches basses pendant 10 km. C'est à cette tâche immense que s'est attelé Alain HENRY et une bande de copains randonneurs dès 1996. Ils ont patiemment relevé les chemins et itinéraires adaptés à la pratique équestre et à l'attelage, conduit des négociations parfois épiques avec quelques propriétaires privés ou représentants de collectivités pour nous permettre en 2017 l'accès à des sites exceptionnels. Un premier topo guide a pu être réalisé pour faciliter les déplacements des cavaliers et à présents le CRTE Bretagne qui a repris toute l'animation de ces circuits propose une version numérique réactualisée dès que nécessaire.

Second problème et non des moindres ... Où s'arrêter ? Pas de panique, le breton aime les technologies de pointe, pour preuve son addiction à la fibre optique pour permettre au moindre de ses habitants cachés au fond d'une vallée inaccessible par la route d'être relié au monde via internet. Le CRTE vous propose aussi une liste d'hébergements équestres avec tous les renseignements utiles.

Et voilà l'Equibreizh c'est cela ! 20 ans d'un travail silencieux et un peu plus de 2000 km  d'itinéraires balisés permettant de circuler dans toute la Bretagne et des hébergements sur ou à proximité des sentiers. 

Equibreizh

 

La Fête de l'Equibreizh

 

Chaque année cavaliers et meneurs se retrouvent sur un des tronçon de l'Equibreizh pour un grand rassemblement festif. 2017, le Comité départemental de Tourisme Equestre du Morbihan en est l'organisateur et réalise un doublé :

Du 25 au 28 mai durant le week end de l'Ascension, TransMorbihannaise et Fête de l'Equibreizh

Doublé, car la TransMorbihannaise fête sa 10ème édition et l'Equibreizh ses 20 ans !

 

Au programme 

La Transmorbihannaise 

  • Jeudi 25 mai : Accueil des cavaliers et meneurs à partir de 11h, puis boucle sur Porcaro
  • Vendredi 26 Mai 2017 : Porcaro Malestroit, itinéraire d'environ 35 km

Jonction Transmorbihannaise/Equibreizh

Fête de l'Equibreizh 

Vendredi 26 Mai 2017 : accueil des randonneurs en fin d’après-midi à partir de 17 h.

  • Samedi 27 Mai 2017 : randonnée en boucle en direction de MOLAC (environ 30 kms) puis dîner avec soirée dansante
  • Dimanche 28 Mai 2017 Matin : randonnée en boucle en direction de SAINT MARCEL (environ 12 kms)

Fin de matinée : grand défilé dans MALESTROIT à partir de l’écluse 

Après-midi : Spectacle gratuit ouvert à tous par Laurence et Jeannot MAUBEC et leur Compagnie du Vautoudan.

 

Pour tout renseignement et inscription consulter le règlement du rassemblement Bulletin d inscription Fête Equibreizh et Transmorbihannaise 2017bulletin-d-inscription-fete-equibreizh-et-transmorbihannaise-2017.pdf

Les inscriptions seront prises uniquement par courrier ET du 1er mars au 30 avril.

Belle fête(s) à tous et un grand merci aux organisateurs et bénévoles qui veilleront sur vous durant cet événement de 4 jours

 

Date de dernière mise à jour : 14/12/2016