La ferme équestre lance "Etho Haie Dû" ...

"Etho Haie Dû"? Qu'est ce donc ?

La ferme équestre entamme sa cinquième année d'existence en Bretagne et Géry sa ... vingt troisième année d'exercice professionnel auprès des chevaux.

Et forcément les chevaux qui l'accompagnent depuis des années vieillissent. 

Nous cherchions une solution pour permettre à nos vieux randonneurs de passer des jours paisibles, après vous avoir menés sur les chemins de la Beauce, puis du Cantal et enfin en Bretagne. L'idée était là et la mise en oeuvre nous a fait voyager.

Premier objectif : conserver nos chevaux vieillissants. La randonnée équestre nous amène à vivre au milieu des chevaux, qui sans sombrer dans l'antropomorphisme, deviennent membres de la famille à part entière. Ils nous ont permis de développer notre activité. Il est juste qu'en retour nous leur garantissions une fin de vie décente et que nous les accompagnions même dans leurs derniers instants.

Second objectif : assurer la sécurité et les soins de nos chevaux vieillissant ou malade qui doivent cesser leur activité de randonnée. 

Nos chevaux vivent au pré et en troupeau à l'année afin d'assurer la mise en place d'une hiérarchie bien établie qui facilite le bon déroulement de nos randonnées. La nature est ainsi faite qu'un cheval affaibli par l'âge ou la maladie se voit interdire l'accès au foin ou ne peut brouter que les parcelles de refus. Un équilibre complexe doit être trouvé entre éloignement du troupeau habituel pour satisfaire les besoins nutrionnels et vie en groupe pour permettre les relations entre congénéres. 

Une ferme équestre morbihannaise a eu l'idée voici quelques années de confier ses retraités à des familles d'accueil. Cette solution a retenu notre attention. En effet, elle nous permet de conserver nos chevaux, leur assurer les soins nécessaires à leur état, tout en veillant à leur sécurité en leur proposant une vie au pré et en groupe. 

 

L'association "Etho Haie Dû" vise à la mise en place d'un cadre souple pour mettre en place ce type de proramme. Au-delà de la gestion de nos chevaux nous souhaitons également développer une démarche plus "militante". Le nom de l'association souligne la volonté de prendre en considération le cheval comme un être vivant, mammifère comme nous, et doué d'un système de communication perfectionné. C'est lui qui nous guide dans son désir de diminuer ou cesser son activité. C'est lui également qui nous guide dans la satisfaction de ses besoins.  

Vous pouvez rejoindre bien sûr l'association selon des modalités que nous préciserons au fur et à mesure de l'évolution de notre activité.

MacDo

Un grand merci à la ferme équestre "Les Korrigans" qui a beaucoup aidé dans notre démarche et longue vie à son association "Les vieux randonneurs".

Commentaires (1)

caufriez anne
  • 1. caufriez anne | 31/03/2016
Je partage complètement cette philosophie. Mes trois chevaux ont maintenant 26 ans et sont en liberté dans mon jardin et mes petites prairies. Ils font partie de ma famille. Ils randonnent encore, à leur rythme et je les utilise pour redonner joie et confiance à des personnes déprimées ou malades. Ils m'aident aussi à apprendre aux humains le respect dû à ces merveilleux compagnons.

Ajouter un commentaire